L’aide au financement du permis de conduire est étendue pour les lycées professionnels

Econostrum.info 1.png
Par Sarah Ait Ahmed Publié le 24 juin 2023 à 14h02
L'aide au financement du permis de conduire est étendue pour les lycées professionnels

Dans le cadre des réformes sur l'apprentissage mis en place par le gouvernement français, le 9 février 2018, les apprentis signataires d'un contrat en cours d'exécution peuvent percevoir une aide de 500 euros pour financer leur permis de conduire de catégorie B. L'objectif de cette mesure, en vigueur depuis janvier 2019, est d'accélérer et de faciliter l'entrée à la vie active pour ces jeunes. Le mardi 20 juin, la Première ministre, Élisabeth Borne, a annoncé des mesures qui faciliteront aussi aux lycéens professionnels l'accès au permis de conduire.

Aide financière élargie

À la veille de la présentation de la feuille de route gouvernementale, la Cheffe du gouvernement a annoncé plusieurs nouveautés concernant le permis de conduire lors de l'interview qu'elle a accordé au média en ligne Brut.

Les lycéens professionnels « auront, eux aussi, 500 euros d’aide pour leur permis de conduire ».  Ces aides, qui étaient réservées uniquement aux apprentis, se verront étendues en 2024 pour les lycéens professionnels. « Il existe aujourd’hui des aides [pour le permis de conduire, NDLR] de 500 euros pour les apprentis, et nous allons les étendre aux élèves des lycées professionnels », confirme-t-elle. Ces aides constituent un véritable apport financier, compte tenu du prix moyen du permis de conduire de catégorie B qui s'élève à 1800 euros. « On a plus ciblé ceux qui vont avoir des stages à faire, qui sont dans la situation compliquée entre leur domicile, leur centre de formation et leur entreprise », ajoute-t-elle pour justifier le ciblage de cette aide.

Abaissement de l'âge du passage du permis de conduire à 17 ans

Après l'annonce de l'aide financière, la Première ministre affirme que l'âge légal pour passer le permis de conduire est désormais abaissé à 17 ans. « Permettre de passer plus tôt le permis de conduire est un vrai plus », confirme Elisabeth Borne. Cette annonce a suscité une polémique au sein de plusieurs associations qui rappellent que les causes principales de la mortalité des jeunes sont les accidents de la route. « On est à l'inverse de ce qu'il faut faire pour baisser de moitié le nombre de morts sur la route en 2030 », a déclaré Jean-Yves Lamant, président de la Ligue contre la violence routière. 

La Directrice générale de l'association Prévention routière, Anne Lavaud, juge que l'idée est dangereuse. « ce n'est vraiment pas une bonne idée, c'est finalement régler une problématique par un nouveau risque », indique-t-elle. Toutefois, la Première ministre a promis d'élever le niveau d'exigence pour obtenir son permis de conduire. « On est très attentif sur le niveau, qui sera le même à 17 ans ou 18 ans. On est aussi en train de renforcer les attestations de sécurité routières que l’on passe au collège et au lycée pour en faire des sortes de pré-code de la Route », a-t-elle ajouté.

Econostrum.info 1.png

Journaliste spécialisée dans l'économie avec plus de 2 ans d'expérience, j'ai commencé ma carrière dans les finances avant de me tourner vers le journalisme. Je couvre l'actualité politico-économique des pays méditerranéens, notamment la France.

Suivez-nous sur Google News Econostrum.info - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.