Nouveaux tarifs d’Engie : à quoi s’attendre après la fin des prix réglementés du gaz ?

Econostrum.info 1.png
Par Yacine A. Publié le 22 juin 2023 à 18h50
Nouveaux tarifs d'Engie : à quoi s'attendre après la fin des prix réglementés du gaz ?

Les prix réglementés du gaz prendront fin le 30 juin 2023, comme le prévoit la loi énergie climat du 8 novembre 2019. Dans ce cadre, le fournisseur d'énergie Engie a détaillé le contenu de son « contrat relais », mercredi 21 juin. Dès le 1ᵉʳ juillet, le « tarif passerelle » comprendra un prix d'abonnement annuel. Le montant dépendra de votre consommation, mais aussi du prix du kWh, qui sera lui-même déterminé par la consommation de votre commune d'habitation.

Les clients qui n'ont pas choisi une autre offre jusqu'au 30 juin se verront automatiquement concernés par l'offre bascule. Ils paieront alors le « tarif passerelle ». Ce prix annuel dépend à la fois de votre consommation et du prix du kWh, conditionné par la consommation de votre commune d'habitation. Chaque client d'Engie sera en mesure de consulter les tarifs de cette offre passerelle, sur le site www.info-gazpasserelle.engie.fr. Le prix du kWh en fonction de votre code postal y sera mentionné. Vous pourrez également résilier cette offre à tout moment et sans frais supplémentaires, y compris après le 1ᵉʳ juillet.

Que signifie la fin des prix réglementés du gaz pour les particuliers ?

La fin des tarifs réglementés, qui entrera en vigueur le 30 juin 2023, a pour objectif de mettre fin au monopole d'Engie. Anciennement appelée GDF-Suez, Engie devra prochainement affronter les offres de marché d'entreprises concurrentes. Cette nouvelle compétition devrait permettre de faire baisser les prix de l'énergie d'environ 10 %.

« La fin des tarifs réglementés devrait favoriser le développement d’offres de marché plus compétitives, et donc contribuer à faire baisser les prix, mais aussi d’offres plus diverses et avec une meilleure qualité de service », promet le gouvernement. Les consommateurs pourront ainsi se rendre sur le site du médiateur national de l'énergie pour découvrir et comparer les différentes offres qui se présentent à eux.

Quelles seront les conséquences de la fin du bouclier tarifaire ?

Tout comme les tarifs réglementés, le bouclier prendra lui aussi fin le 30 juin 2023. Ce dispositif permettait jusque-là de protéger les Français des hausses successives du prix de l'énergie et de préserver une partie de leur pouvoir d'achat, en limitant à 4 % TTC la flambée des prix de l'électricité en 2022. Depuis le 1ᵉʳ février 2023, cette augmentation a été limitée à 15 % TTC en moyenne. La question de savoir ce qui se passera après le 1ᵉʳ juillet, en cas de nouvelles flambées des prix de l'énergie, demeure. Céline Regnault, la directrice de l'Expérience Client Engie a été interrogée, à ce sujet, par le Figaro : « Les pouvoirs publics ont indiqué qu'ils pourraient mettre en place à nouveau un bouclier tarifaire », a-t-elle affirmé.

Il est à noter que si ce dispositif a permis de sauvegarder le pouvoir d'achat de nombreux Français, il a représenté une des dépenses très onéreuses pour le gouvernement (plus de 6 milliards d'euros). Il n'est donc pas certain que l'exécutif, qui souhaite s'attaquer à la réduction de la dette nationale, soit disposé à consentir aux mêmes efforts à l'avenir. Pour sa part, Engie informe que « le contrat passerelle est réservé aux titulaires de contrats réglementés, mais qu'ils peuvent en changer quand ils le souhaitent, sans frais, mais après, ils ne pourront pas y revenir ».

Econostrum.info 1.png

En tant que journaliste spécialisé dans l'économie, je mets à disposition mes connaissances afin d'expliquer les tendances économiques mondiales. J'excelle dans l'explication simple de phénomènes économiques complexes.

Suivez-nous sur Google News Econostrum.info - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.