Vers un congé parental plus court mais mieux rémunéré ? Une grande partie de Français contre

Econostrum.info 1.png
Par Salima Amrouni Publié le 3 août 2023 à 12h33
Vers un congé parental plus court mais mieux rémunéré ? Une grande partie de Français contre

La nouvelle ministre des Solidarités, Aurore Bergé, a fait part, fin juillet, de son souhait de réformer le congé parental d'éducation. La responsable veut le raccourcir et mieux le rémunérer. Il faut rappeler que les 429 euros par mois que recevaient les parents qui prenaient ce congé avaient contraint la moitié d’entre eux à y renoncer.

La nouvelle ministre des Solidarités et de la famille s’interrogeait, fin juillet, sur le congé parental. « Pourquoi ne pas réfléchir ensemble à un congé parental plus court mais mieux indemnisé pour laisser un vrai choix aux familles ? » avait-elle déclaré, avant d’ajouter que « trop de femmes prennent un congé parental long parce qu’elles n’ont pas de solution pour faire garder leur enfant, et trop de mères et de pères renoncent au congé parental parce qu’il est trop faiblement indemnisé ».

Sur le terrain, cette idée est loin de susciter l'adhésion. Elle a été soumise récemment à l'opinion publique à travers un sondage YouGov pour Le HuffPost. Sans surprise, une partie importante de Français, à savoir 45 % a fait part de son apposition.

Il faut savoir que le congé parental a été créé en 1977 et réformé à plusieurs reprises depuis. Il donne aux parents la possibilité de suspendre leur activité professionnelle jusqu’aux trois ans de l’enfant en recevant une indemnité de 429 euros par mois. En augmentant la rémunération de ce congé, davantage d'hommes et de femmes pourraient y avoir accès sans subir une baisse significative de leur niveau de vie. En Allemagne, en Autriche, dans les pays scandinaves ainsi que dans de nombreux pays de l'Est, ce congé est indemnisé à hauteur d'au moins 66 % du salaire.

Le nombre d’hommes ayant recours au congé parental n’a pas évolué

Pour mémoire, sous la présidence François Hollande en 2014, des réformes ont été apportées à ce congé parental : l'indemnité a été réduite, et sa durée a été limitée à deux ans s'il est pris par un seul parent, tandis que la troisième année ne pouvait être prise que par l'autre parent.

L'objectif initial était d'atteindre un taux de recours de 25 % chez les pères. Cependant, une étude de l'OFCE en 2021 révèle que le taux de recours des pères n'a presque pas augmenté, avec moins de 1 % des pères prenant ce congé. De plus, le nombre total de parents utilisant ce congé a chuté de manière significative, passant de 500 000 en 2013 à 246 000 en 2020, selon les chiffres du gouvernement.

Les projets de la nouvelle ministre des Solidarités ne s’arrêtent pas au congé parental. Aurore Bergé s’est aussi exprimée sur le projet de solidarité à la source, annoncé par Emmanuel Macron. Elle a affirmé qu’elle compte bien assurer sa concrétisation : « Je tiendrai l’engagement du Président, qu’avant la fin du quinquennat, la solidarité à la source existe pour tous les Français ».

Econostrum.info 1.png

Diplômée d'un Master en économie financière et bancaire, je partage avec vous ma passion à travers des articles aussi divers que variés qui font le tour de l'actualité économique en France mais aussi au-delà.

Suivez-nous sur Google News Econostrum.info - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Vers un congé parental plus court mais mieux rémunéré ? Une grande partie de Français contre»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis